Relations Burundo-Néerlandaises

Les activités de l'Ambassadeur

 L'Ambassadeur du Burundi a rencontré plusieurs personnalités à La Haye en mars 2014. Mardi le 11 mars 2014, elle a rencontré le Secrétaire Général du Droit International Privé.
Leurs échanges ont tourné sur l’adhésion du Burundi à la Convention Apostille et le Secrétaire Général de la Conférence Internationale de Droit Privé a accepté d’appuyer au niveau de la domiciliation de cette convention. En date du 14 mars, Madame l’Ambassadeur a rencontré le Chef de Mission de l’OIM, Monsieur Martin Andreas Wyss au siège de cette Organisation à La Haye. Monsieur Martin Andreas a révélé que le but principal de l’invitation était de faire connaissance avec l’Ambassadeur du Burundi à La Haye, de lui informer de la Mission de l’OIM et surtout d’établir un partenariat avec la Mission de l’OIM à La Haye. Le Chef de Mission de l’OIM a également révélé que son Organisation fait la gestion d’un autre programme relatif au retour temporaire dans leurs pays des Migrants qualifiés dans des domaines variés. Ce programme est subventionné par les fonds du Ministère néerlandais des Affaires Etrangères et c’est ce dernier qui décide quel pays éligible à bénéficier des fonds alloués à ce programme.
Les deux personnalités se sont convenues de tout faire en vue de faire bénéficier ce programme aux burundais ayant des qualifications requises pour rapatrier momentanément leurs connaissances. Dans l’après-midi du 21 mars 2014, Madame l’Ambassadeur du Burundi à La Haye accompagnée par l’Attaché de Sécurité et le Premier Conseiller a été successivement reçue par Monsieur Sang Hyun Song, Madame Fatou Bensouda et Monsieur Herman Von Hebel, respectivement Président, Procureur et Greffier de la Cour Pénale Internationale. Toutes les trois personnalités de la CPI sont revenues sur l’historique et la principale mission de cette prestigieuse Institution créée officiellement par le Statut de Rome le 1er Juillet 2002. Pour rappel, la Cour Pénale Internationale est une Juridiction Permanente chargée de juger les personnes accusées de génocide, de crime contre l’humanité, de crime d’agression et de crime de guerre. Jusque Mai de l’année dernière, le Statut de Rome créant la CPI avait déjà été ratifié par 122 Etats sur les 199 Etats membres de l’Organisation des Nations Unies, notre pays ayant ratifié ledit statut en l’an 2003. Le 27 mars 2014, sur invitation des autorités de Cordaid, Madame l’Ambassadeur du Burundi à La Haye, accompagnée par l’Attaché de Sécurité et du Premier Conseiller, s’est rendue au siège de l’Organisation Non Gouvernementale Cordaid. Cette ONG est active dans plus de quarante pays, en Afrique, Asie, Amérique Latine, Europe de l’Est et aux Pays-Bas. L’objectif principal de cette visite était de prendre connaissance des activités que cette ONG planifie et développe de façon générale dans le monde et de façon spécifique au Burundi. A la même occasion, Madame l’Ambassadeur a été accueillie par une équipe de hauts cadres de cette ONG y compris le Directeur Pays, nouvellement nommé pour le Burundi. Lors des échanges, Madame l’Ambassadeur a notamment plaidé pour le soutien des micros finances initiés par les femmes burundaises, et cette requête a eu la promesse d’être analysée favorablement dans les prochains jours.

Vestine NAHIMANA,
Ambasadeur